Imprimez gratuitement des calendriers, agenda et emplois du temps (année scolaire 2017-2018) !

Editions Petite Elisabeth. Des ressources pédagogiques en mathématiques, physique et chimie pour les collèges, les lycées et la formation professionnelle (CAP, BEP, BP et bac pro).

Propriétés physiques de l'air

L’air n’a pas de volume propre : il occupe tout l’espace dont il dispose.

On dit que l’air est élastique.

Les molécules d’air sont très dispersées et en perpétuel mouvement désordonné.

On fait l’approximation que l’air contient en volume 20 % de dioxygène O2 et 80 % de diazote N2.
Ce qui signifie que dans l’air, 1 molécule de dioxygène se trouve en présence de 4 molécules de diazote.

Expérience avec une seringue :

On place le piston au milieu de la seringue et on bouche son orifice avec un doigt.

1. On pousse le piston

Le volume d’air emprisonné dans la seringue diminue : l’air est comprimé.

On dit que l’air est compressible.

Interprétation moléculaire :

Le nombre de molécules d’air contenues dans la seringue ne varie pas, mais le volume de la seringue diminue. Les molécules se rapprochent les unes des autres, les chocs entre elles augmentent et entraînent une augmentation de la pression.

2. On tire le piston

Le volume d’air emprisonné dans la seringue augmente : l'air est détendu.

On dit que l’air est expansible.

Interprétation moléculaire :

Le nombre de molécules d’air contenues dans la seringue ne varie pas, mais le volume de la seringue augmente. Les molécules s’éloignent les unes des autres, les chocs entre elles diminuent et entraînent une diminution de la pression.

Retour

© 2009 Editions Petite Elisabeth, tous droits réservés. SIREN : 514 003 193 APE : 5811Z
Mentions légales | Conditions générales de vente | Nous contacter | Nous connaître